La Belgique perd un de ses piliers du théâtre pour jeune public

Publié le 09/08/2017

La Maison Théâtre est attristée d’apprendre le décès de Mme Catherine Simon, une grande dame dont la contribution au développement du théâtre pour jeune public belge et étranger est indéniable. Elle s’est éteinte lundi soir dernier, elle qui aurait célébré son 71 e anniversaire de naissance aujourd’hui même.
 
La reconnaissance du secteur jeune public en Communauté française de Belgique, son développement sur les scènes et jusque dans les écoles auront été ses chevaux de bataille.
 
« On ne fait pas du théâtre pour les enfants et les adolescents si on n’a pas une foi indéfectible en l’humanité, si on ne croit pas un tout petit peu que, par l’art, on va pouvoir « sauver » un petit bout de cette humanité, lui ouvrir l’esprit, lui donner envie de faire un pas en plus », écrivait Catherine Simon dans l’ouvrage collectif Théâtre et marionnettes pour l’enfance ̶ Créa Théâtre 1978-1998.
 
Mme Simon a collaboré à Théâtre pour ados : paroles croisées, événement d’envergure tenu en 2008 en France, en Belgique et au Québec. Au départ une initiative de la Maison Théâtre et de Aux nouvelles écritures théâtrales (ANETH; Paris), à laquelle se sont joints d’autres partenaires des trois communautés francophones, ce projet était centré sur le théâtre de création pour les spectateurs adolescents.
 
La Maison Théâtre tient à offrir ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Mme Simon.
 
En savoir plus
 
« Avec Catherine Simon, l’art vivant perd l’une de ses plus ardentes pasionarias », La Libre.be, 8 août 2017
 
Empreintes, Numéro 7, avril 2009 «Théâtre pour ados : paroles croisées »
 
Crédit photo : D.R.