Les Grands-Mères Mortes, une fête

Les Grands-Mères Mortes, une fête

17 au 25 fév. 2017
9 à 14 ans
3e cycle primaire et 1er cycle secondaire
55 min.
200 Places

UN PARTY JOYEUX ET ÉLECTRISANT
Elles semblent plutôt très vivantes, ces trois grands-mères disparues, dans cette fête bricolée pour leur rendre un hommage affectueux ! L’artiste multidisciplinaire Karine Sauvé recrée de façon éclatée l’histoire de sa grand-maman Thérèse et de ses deux vieilles amies, Lucille et Simone, à l’aide d’anecdotes pleines de tendresse et d’humour, et d’objets les symbolisant : un manteau de fourrure, des chaussures à talons hauts, des perruques suspendues et autres trouvailles amusantes.

UN SANDWICH CONTRE UN CÂLIN
Les souvenirs reliés à ces trois adorables vieilles dames sont au cœur d’une performance théâtrale remplie d’affection, de moments d’humour et de passages enlevés, rythmés par des musiques jazz, rock, technos et metal qui déménagent. Tout est en place pour créer une fête chaleureuse et fougueuse qui célèbre la douceur de nos relations avec nos grands-parents. Voici le temps d’échanger avec grand-mère un sandwich contre un câlin de 20 secondes minimum, parce que c’est le temps qu’il faut aux endorphines pour agir.

Tout comme les enfants avec qui elle en a discuté, Karine Sauvé prend plaisir à inventer des rites qui réactivent la mémoire des êtres chers disparus afin d’apprivoiser les craintes secrètes que nous partageons tous. Le spectacle propose donc de célébrer en musique, en folies douces et par le biais de petits autels de fortune le souvenir d’une personne que nous avons aimée.

« De l’âme : c’est ce qu’on retrouve partout, dans tous les recoins du spectacle Les Grands-mères mortes, conçu et interprété par l’artiste multidisciplinaire Karine Sauvé… le résultat, qui s’adresse à tous, distille une joie de vivre assez communicative. »

– Josée Lapointe, La Presse, mars 2015

« … cette  fête bricolée avec amour par deux vivants est à la fois drôle, intelligente et touchante… Loin d’être une production déprimante, Les grands-mères mortes chante la vie de trois charmantes vieilles dames et leurs petits bonheurs (danser, cuisiner, s’habiller chic pour regarder des documentaires animaliers à la télé…). »

– Daphné Bathalon, Mon Theatre.qc.ca, mars 2015

Axes de découvertes

- Apprivoiser la mort et réinventer les rites qui l’entourent. Parler des gens qui sont disparus et dont on garde le souvenir.
- Découvrir un univers visuel et musical festif servant à traiter d’un sujet généralement grave.
Équipe

Équipe du spectacle

Une création de : Karine Sauvé en collaboration avec Nicolas Letarte et David Paquet
Texte : David Paquet et Karine Sauvé
Interprètes : Nicolas Letarte et Karine Sauvé
Scénographie et installation : Karine Sauvé
Musique : Nicolas Letarte
Éclairages : Thomas Godefroid
Direction de production et régie : Manon Claveau
Direction technique : Amélie-Claude Riopel
Conseils à la scénographie : Julie Vallée-Léger
Conseils artistiques : Maude Labonté et Sylvie Cotton
Résumé de la compagnie

Mammifères (MONTRÉAL, 2013)

Mammifères est une compagnie de recherche, de création et de diffusion d’œuvres contemporaines destinées au jeune public. Privilégiant une écriture scénique où la marionnette, l’installation, le chant et la performance s'unissent, elle offre des œuvres singulières qui se situent au croisement des arts visuels et du théâtre et qui questionnent particulièrement la forme de la rencontre avec le public.

Ayant une grande confiance en l’authentique curiosité et l’intelligence des enfants, Mammifères conçoit ses événements artistiques sur la scène, au musée ou ailleurs, comme un théâtre de matières qui en appelle aux sens, un art qui n’hésite pas à bousculer les conformismes de la vie et les préjugés pris pour des évidences.