Kiwi

Kiwi

3 mai au 6 mai 2016
14 ans et +
De la troisième à la cinquième secondaire
50 minutes
140 Places

intime   SPECTACLE INTIME

 

GUIDE DE SURVIE AVEC AMOUR

Kiwi et Litchi ont enterré leur ancien nom en même temps que leur vie d’avant. Porter un nom de fruit, « ça te change pas, mais ça nettoie, on dirait ». Ensemble, ils luttent pour leur survie dans un monde où ils ne trouvent pas leur place. Ils vivent, à la dure, dans la rue. Et il fait encore moins bon y demeurer à la veille des Jeux olympiques, alors que la Cité veut « nettoyer » ses artères…

Nos deux héros, champions en résilience et en débrouil­lardise, nous racontent leur histoire troublante avec émotion et beaucoup d’action, sans jamais s’apitoyer sur leur sort. À l’aide de vieux objets récupérés, ils mettent en scène leur vie à la façon d’un road theatre captivant. Kiwi et Litchi ont l’un pour l’autre une tendresse infinie, qui parvient à illuminer leur existence, la transformant ainsi en une grande leçon de solidarité.

 

qds_partenaire_catfish

Axes de découvertes

- Se sensibiliser à la réalité des jeunes qui vivent dans la rue
- S’initier au théâtre d’objets et de marionnettes
- Réfléchir sur le concept de solidarité sociale

Mots-clés : marionnettes, solidarité, pauvreté, itinérance, espoir, amitié, objets.


Équipe

Équipe du spectacle

Interprètes : Dany Lefrançois et Sara Moisan
Texte : Daniel Danis
Mise en scène : Guylaine Rivard
Manipulation : Dany Lefrançois et Sara Moisan
Conception sonore : Michel Côté
Adaptation des éléments scéniques : Martin Gagnon
Conception des costumes : Sara Moisan
Conception des éclairages : Isabeau Côté

Une création de La Tortue Noire
Résumé de la compagnie

La compagnie

La Tortue Noire

Au théâtre de La Tortue Noire, c’est l’objet qui fait naître le geste, c’est l’objet qui est la portée sur laquelle s’écrit la mélodie du corps en mouvement. Préoccupés également par le travail de l’interprète, les artistes cherchent à aborder, de façon nouvelle, la manipulation et la relation acteur/manipulateur. Les spectacles réunissent le jeu d’acteur, le théâtre de marionnettes et le théâtre de formes et d’objets animés. La compagnie cumule les expériences de création, de recherche et de tournées, initiées depuis 2005. Elle compte sept créations originales qui ont été diffusées au Canada, en Italie, au Mexique, en République tchèque, en Belgique et en France.
Questions philo

Critiques

« Dans cette brève description de mes impressions sur le festival, je ne peux évincer mon coup de cœur principal qui, sans aucune intention de flatterie pour les organisateurs, va à la représentation de théâtre expérimental Kiwi donnée par la compagnie québécoise [La Tortue Noire] […] Le spectacle a envoûté la majorité des spectateurs grâce à sa force de communication avec le public, la simplicité des lieux scéniques et l’engagement total de l’acteur envers son personnage. Bien sûr, cette description ressemble à un cliché de paroles prononcées par un jury de professeurs après une bonne évaluation. Mais je suis certaine que le public accorderait aussi un premier prix à Kiwi pour le jeu d’acteur humble et convaincant tout à la fois. »
- Nina Malikova, Revue Loutkar, République tchèque, 2009

« [La Tortue Noire] nous raconte l’histoire de Kiwi en mêlant jeu d’acteur et manipulation d’objets. À l’aide de petites têtes de poupées, les mains sont souvent et fort habilement utilisées pour figurer plusieurs personnages qui évoluent sur la table et tout autour. Les vêtements et le bric-à-brac destinés à d’éventuels acheteurs deviennent partie prenante de l’action dramatique qui s’incarne avec ingéniosité. […] Lieux, personnages et éclairages revêtent une grande simplicité dans un désordre apparent, mais astucieusement organisé, qui dépeint adéquatement le contexte chaotique dans lequel évoluent Kiwi, Litchi et leurs compagnons. Les manipulations sont précises et le jeu des acteurs est rythmé, Dany Lefrançois et Sara Moisan formant un excellent duo. La mise en scène de Guylaine Rivard est fluide et l’économie des moyens donne lieu à une grande inventivité. Souhaitons que le public de toute la province ait la chance de voir bientôt cette production qui fait honneur autant au jeu d’acteur qu’à la marionnette et au théâtre d’objets.[…] »
- Françoise Boudreault, Revue de théâtre JEU, Canada, 2009

« Interprétés par Sara Moisan et Dany Lefrançois, les rôles de Kiwi et Litchi épousent leurs traits, tout en étant incarnés par des têtes de poupées qu’ils manipulent habilement avec leurs doigts. On passe d’une échelle à l’autre sans difficulté, au même titre qu’on embarque lorsque les comédiens-marionnettistes utilisent des objets comme un pistolet jouet, des bouteilles de bière et de vin, une planche de Monopoly ou une tête de Miquette pour décrire un pan de l’histoire.
Tout ceci est bien, mais ce qui emporte le morceau, c’est la voix cassée de Sara Moisan, son interprétation brillante parce que troublante de réalisme. On sent, à travers ses hésitations, ses mots coupés au milieu, son visage apeuré, à quel point son personnage est poqué, fragile, au bord du naufrage. Bien supportée par son partenaire, qui rend avec force nuances la rage et le désarroi que ressent Litchi, elle montre qu’au théâtre, aucun artifice, si sophistiqué soit-il, ne possède le pouvoir d’évocation d’un comédien en pleine possession de ses moyens.»
- Daniel Côté, LE QUOTIDIEN, septembre 2008

Prix et autres reconnaissances

Texte gagnant du prix Théâtre Abitibi-Bowater, Salon du livre SLSJ
Texte gagnant du prix Louise-Lahaye, meilleur texte, Centre des auteurs dramatique
La Tortue Noire a reçu le prix Chagall Award pour le spectacle Kiwi qui souligne la qualité de la manipulation et le caractère contemporain de l’oeuvre qui fait avancer le médium à des niveaux supérieurs. Ce prix a été obtenu en 2009 au festival Spectaculo Interesse en République tchèque

À l'origine

La création du spectacle Kiwi, en 2007, découle du projet Transity, échange artistique et culturel entre le Québec et l'Italie, initié par deux festivals internationaux (Festival international des arts de la marionnette à Saguenay au Canada et La luna è azzurra à San Miniato en Italie).
Ce projet visait à faire connaître deux dramaturges de leurs pays respectifs, à promouvoir le théâtre de marionnettes contemporain et à stimuler les échanges interculturels.
Dans ce cadre, l'équipe artistique de La Tortue Noire et une équipe d'artistes italiens ont créé chacune un spectacle à partir du même texte de l'auteur québécois Daniel Danis. Les deux équipes se sont donc appuyées sur leurs manières respectives d'aborder les arts de la marionnette. Ces deux spectacles ont ensuite été présentés en Italie et au Québec.

La version québécoise créée par La Tortue Noire a depuis ce temps été diffusée dans plusieurs théâtres et festivals à travers le monde.