Le prix Annick Lansman remis à Stanislas Cotton

couverture du livre mes papas, l'ogre et moi par stanislas cotton laureat du prix 2020 annick lansman
Publié le 15/06/2020
La Maison Théâtre est fière d’être l’un des 18 partenaires du prix international Annick Lansman. Cette année, pour sa 6e édition, le prix est remis à l’auteur Stanislas Cotton (Belgique) pour sa pièce MES PAPAS, L’OGRE ET MOI, dont la publication est prévue le 25 juin 2020.

 

Félicitations au lauréat, ainsi qu’aux 9 autres finalistes, qui contribuent à faire rayonner l’écriture théâtrale pour le jeune public !

 
Pour lire le communiqué, cliquez ici.
Pour en savoir plus sur le prix, cliquez ici.
 

Le Prix

Annick Lansman, institutrice et cofondatrice de la maison d’édition, est décédée en octobre 2005. Un groupe de proches et d’amis a créé un prix littéraire et théâtral dans le domaine de l’enfance pour commémorer sa personnalité et son action. Ce prix (important par le nombre de partenaires impliqués et de prolongements offerts au lauréat) souhaite valoriser un texte pouvant à la fois constituer la base d’un spectacle de qualité pour des publics de moins de 13 ans et participer au développement du plaisir de lire le théâtre à partir de 9/10 ans. Il a été attribué en 2010 à Les ours dorment enfin de Geneviève Billette (Québec), en 2012 à Le sable dans les yeux de Bénédicte Couka (France), en 2014 à Titan d’Isabelle Richard-Taillant (France), en 2016 à Respire de Daniela Ginevro (Belgique) et, en 2018, à Etendre ses branches sur le monde de Cécile Mouvet (France).

 

La sixième édition

Trente-huit auteurs (France, Belgique, Canada, Italie, Suisse) ont proposé un texte aux organisateurs qui ont retenu dix finalistes :

 

Dans les paysages, François Chanal (France)
Ed, Lormmelle Merdrignac (Belgique)
La foire du Trône, François Lecour (France)
La forêt, Daniela Ginevro (Belgique)
L’enfant-tonnerre, Françoise Dupal (Belgique)
Ma maison est vivante, Natalie Rafal (France)
Mes papas, l’ogre et moi, Stanislas Cotton (Belgique)
Monsieur Phône et les sardines, Céline Lefèbvre (Belgique)
Terrain neutre, Aude Biren (France)
Voltan Zapata, Isabelle Fakra (France/USA)

 

Chacun de ces auteurs peut se prévaloir du titre de « Finaliste du PRIX ANNICK LANSMAN 2020 ».

 

Un jury international

L’une des originalités du Prix réside dans le fait que ce sont les partenaires s’engageant à assurer une promotion à l’auteur et à sa pièce qui participent au vote. Le vote de chaque partenaire devait émaner d’au moins trois personnes déléguées à la lecture ou d’un groupe plus large de lecteurs constitué à cet effet. Selon les relevés, environ 150 personnes ont ainsi participé au jury.