Pigiami

3 à 8 ans 28 nov. 2018 au 6 janv. 2019

Pigiami

Pyjamas
28 nov. 2018 au 6 janv. 2019
3 à 8 ans
Préscolaire 3 ans au 1er cycle primaire
60 min.
275 Places
Rencontre avec les artistes

Rencontre
avec les artistes



 
CE QU’EN DIT NOTRE DIRECTRICE ARTISTIQUE

 


Quoi de mieux qu’un grand classique pour la période des Fêtes ?! Après 35 ans et plus de 2000 représentations partout dans le monde, on craque encore pour ces deux personnages qui subliment ce que font tous les jours les enfants avec génie : jouer !

– Sophie Labelle


 
 
CRÉDITS PRINCIPAUX

Fondazione Teatro Ragazzi e Giovani Onlus (Italie)
Texte : Nino d’Introna, Graziano Melano et Giacomo Ravicchio
Mise en scène : Nino d’Introna et Giacomo Ravicchio

JOUER À FAIRE SEMBLANT POUR VRAI

À l’heure d’aller au lit, deux gamins espiègles en pyjamas s’en donnent à cœur joie et inventent tous les jeux farfelus que leur imagination débordante leur inspire. Dans la chambre à coucher, ils jouent à faire semblant. Les chaussures filent comme des bolides de course, un parapluie décolle comme un hélicoptère, les oreillers deviennent des chérubins… quelque peu malmenés. Impossible de résister à la drôlerie de leurs merveilleuses histoires.

 
PETIT RIEN DEVIENDRA GRAND PLAISIR

Cette production de la Fondazione Teatro Ragazzi e Giovani Onlus, de Turin, s’inspire, avec grande justesse, des jeux quotidiens des enfants. Ceux, anodins, qui prennent leur source dans de petits riens et qui se transforment en un raz-de-marée de douce folie. Grâce au jeu de deux acteurs aussi complices que délirants, et à l’énergie, la gaieté et la tendresse qu’ils nous offrent, l’enfance reprend tous ses droits au plaisir et à la fantaisie.

 
UN SPECTACLE CÉLÉBRÉ DE RETOUR À LA MAISON THÉÂTRE

« Une fête où les enfants se reconnaissent et les adultes se souviennent. Résultat : tout le monde rit. Pigiami, c’est un dessert riche et délicieux. »

̶ Sonia Sarfati, Voir, mai 1995.

 

« Pigiami, c’est la réunion exemplaire de tout ce qu’on peut attendre d’un spectacle pour enfants : simplicité, fraîcheur, intelligence, humour et émotion… »

̶ Isabelle Mandalian, Voir, juin 1995.

 

« C’était du grand art que d’arriver à faire autant avec aussi peu… »

̶ Michel Bélair, Le Devoir, mai 1995.
Équipe

Équipe du spectacle

Texte : Nino d’Introna, Graziano Melano et Giacomo Ravicchio
Mise en scène : Nino d’Introna et Giacomo Ravicchio
Interprétation : Pasquale Buonarota et Alessandro Pisci
Décor et costumes : François Chanal
Résumé de la compagnie

LA FONDAZIONE TEATRO RAGAZZI E GIOVANI ONLUS (TURIN, ITALIE, 2004)

Le spectacle Pigiami est une création du Teatro dell'Angolo, l’une des compagnies les plus appréciées du public et de la critique en Italie et à l'étranger, intégrée depuis 2005 à la Fondazione Teatro e Giovani Onlus. Depuis 35 ans, Pigiami a été joué plus de 2000 fois en Italie, en France, en Grande-Bretagne, en Espagne, aux États-Unis et au Canada.

En savoir plus

SOUS LES PROJECTEURS

• Découverte de l’art clownesque au théâtre

• Transposition de l’imaginaire d’un enfant en œuvre artistique

• Appréciation d’une performance d’acteur époustouflante

• Rencontre avec un classique du théâtre jeune public, comptant plus de 2000 représentations

PRIX

2008 - PEMIO LUGLIOBAMBINO (Campi Bisenzio, Florence, Italie)
Prix du jury des enfants

2007 - PREMIO M. SIGNORELLI (Rome, Italie)
Prix du jury des enfants

2004 - PREMIO ETI STREGAGATTO (Rome, Italie)
Prix du meilleur spectacle de répertoire

2004 - VILLE D’AOSTE – ENFANTHEATRE (Aosta, Italie)
Prix au spectacle

2003 - GIFFONI FILMFESTIVAL (Giffoni, Italie)
Grand Prix pour la meilleure représentation théâtrale

PLUS D’EXTRAITS DE CRITIQUES

« Le théâtre pour le jeune public a aussi ses classiques et Pyjamas fait assurément partie de ceux-là. Il séduit aussi bien les enfants qui rient de bon cœur aux gags que les parents qui se laissent prendre au plaisir visible et contagieux des acteurs. »

̶ JDS Magazine, 2014.

« Pigiami n’est pas seulement une ode à l’amitié, mais aussi à l’humanité en chacun de nous. C’est aussi un vrai bon moment de théâtre grâce à l’inventivité et l’énergie des deux comédiens, qui nous donnent à voir tout un univers imaginaire avec une grande économie de moyens : peu d’accessoires, puisque tout est mimé, suggéré, incroyablement léger. Et l’on rit de leurs jeux, et l’on s’émeut de ces secrets qu’on a vraiment l’impression, pour un instant, de partager… »

̶ T. Mounier, Lyon Poche, 2005.