Des pieds et des mains

6 à 12 ans 25 oct. au 5 nov. 2017

Des pieds et des mains

25 oct. au 5 nov. 2017
6 à 12 ans
Primaire
40 min. + exposition
250 Places
Commanditaire de
Découvertes théâtrales

CRÉDITS PRINCIPAUX

Théâtre Ébouriffé | Le Carrousel, compagnie de théâtre
Texte : Martin Bellemare
Mise en scène : Marie-Eve Huot

FABRIQUER DU BIEN-ÊTRE

Les choses les plus simples peuvent être difficiles à accomplir quand on n’a qu’un pied ou qu’une main. ELLE et LUI en savent quelque chose ! Alors, pourquoi ne pas créer une fabrique de pieds et de mains pour que la vie soit plus facile pour tous ? Et tant qu’à bien faire, pourquoi ne pas aussi offrir des oreilles, des nez, des bras… et en échange, recevoir des fleurs ? Mais des fleurs qui poussent à l’intérieur…

UN PIED DE NEZ À LA NORMALITÉ

La pièce pose un regard ludique sur les différences physiques, en lien avec les iniquités sociales. Par sa douce folie, Des pieds et des mains plonge l’enfant dans un imaginaire rempli de spontanéité et lui propose une réflexion sur la complexité de la vie. La grande maîtrise des procédés scénographiques utilisés, tels les jeux d’ombres et de lumière sculptant l’espace, donne rythme et relief à la poésie du spectacle.

 

Avant ou après le spectacle, les enfants ont la possibilité d’enrichir leur expérience théâtrale en parcourant une exposition de photographies mettant en lumière les thèmes de la pièce. Les enfants sont ainsi en contact avec des langages artistiques différents autour d’une même thématique qui ouvre subtilement une zone de réflexion.

 

« Dès l’amorce du spectacle, les jeux d’ombres amusent grandement l’auditoire. […] Parfois elliptiques et souvent parsemées de trouvailles loufoques, les répliques s’avèrent souvent d’une grande justesse. »

 

̶ Olivier Dumas, MonThéâtre.qc.ca, novembre 2016
Équipe

Équipe du spectacle

En résidence au Théâtre de la Ville (Longueuil)
Texte : Martin Bellemare
Mise en scène : Marie-Eve Huot
Interprétation : Maude Desrosiers, Philippe Robert et Joachim Tanguay
Assistance à la mise en scène : Marie-Claude D’Orazio
Direction technique : Nicolas Fortin
Espace et objets : Patrice Charbonneau-Brunelle
Lumière : Dominique Gagnon
Musique : Larsen Lupin
Costumes : Elen Ewing
Conseils à la dramaturgie scénique et aux ombres : Dinaïg Stall
Régie son et lumière : Marie-Claude D’Orazio
Régie plateau : Nicolas Fortin
Résumé de la compagnie

Le Carrousel, compagnie de théâtre (Montréal, 1975)

Depuis plus de 40 ans, le Carrousel cherche à décloisonner les publics et les pratiques, avec la conviction qu’un théâtre qui s’adresse aux enfants se doit d’interpeller et d’ébranler aussi les adultes. Cette vision singulière de l’enfance et de l’art est aujourd’hui défendue par Marie-Eve Huot qui se joint à Gervais Gaudreault à la codirection artistique de la compagnie. Cette transmission est une fenêtre qui s’ouvre sur l’avenir et sera garante d’une tradition à transcender pour qu’il y ait continuité et évolution de l’histoire.

En savoir plus

AXES DE DÉCOUVERTES

- Réfléchir et s’ouvrir à la diversité des uns et des autres.

- Faire la découverte d’un environnement théâtral animé de pieds et de mains qui s’animent comme par magie sur la scène.
 

L'EXPOSITION

Les enfants qui assisteront au spectacle parcourront en amont de la représentation une exposition de photographies qui mettra en lumière les thèmes de Des pieds et des mains. Avec cette première incursion dans l’univers de la photographie, Marie-Eve Huot souhaite mettre les enfants en contact avec des esthétiques et des langages artistiques différents, leur permettant ainsi de découvrir comment une même thématique peut déclencher des objets artistiques variés.
 
C’est le cinéaste et photographe Nicolas Lévesque (In guns we trust) qui a réalisé l’exposition de photographies originales. Il a fait le portrait de différentes personnes qu’il a croisées à travers ses pérégrinations dans sa région natale, le Saguenay‒Lac-Saint-Jean. En photographe humaniste, il a parcouru villes, villages et forêts, à la recherche de visages, de silhouettes et de corps variés, différents, singuliers. L’exposition et le spectacle dialoguent. La metteure en scène espère que ce parcours artistique fera jaillir chez les enfants une certaine vitalité, une quête de sens, une volonté de faire la lumière sur notre monde souvent déconcertant.