Les trois petits vieux qui ne voulaient pas mourir

7 À 12 ANS 29 JANV. AU 2 FÉVR. 2020

Les trois petits vieux qui ne voulaient pas mourir

29 JANV. AU 2 FÉVR. 2020
7 À 12 ANS
2e et 3e cycles du primaire
55 min.
348 Places
Coussins philo

Coussins
philo

Rencontre avec les artistes

Rencontre
avec les artistes


CRÉDITS PRINCIPAUX

Théâtre du Frèt en coproduction avec le Festival Les Coups de Théâtre
Texte : Suzanne van Lohuizen © L’Arche Éditeur
Traduction du néerlandais : Marijke Bisschop
Mise en scène : Johanne Benoit

UNE JOURNÉE PAS COMME LES AUTRES

Un matin, trois petits vieux reçoivent une lettre leur annonçant qu’ils ont épuisé tous les jours qu’il leur restait à vivre. Est-ce une blague ? Impossible ! Ils ont beau la renvoyer à l’expéditeur et cadenasser la boîte aux lettres, il est trop tard : le doute plane pour ces amis de longue date. Les heures passant, dans la complicité des échanges, ils apprivoisent l’idée de la mort à travers la ronde des émotions qu’elle soulève, les petits deuils du quotidien, les souvenirs tendres et les fous rires.

 
UN JEU EXPRESSIF ET ÉMOUVANT

Portant des demi-masques, un accessoire théâtral de plus en plus rare, les trois interprètes livrent un jeu physique et clownesque – ponctué par les notes d’un accordéon et d’une clarinette – qui enchantera petits et grands. Grâce à Ernest, Stanislas et Désiré, ces personnages attachants au crépuscule de leur vie, la réalité du deuil se teinte d’une douce bouffonnerie.

APPRIVOISER L’INCONNU

Qu’est-ce que la mort : le bris d’une théière ? Qui est la mort : une araignée venimeuse ? Quand et comment la mort nous visite-t-elle ? Et si nous étions éternels ? Avec délicatesse et drôlerie, ce spectacle soulève une question qui nous intrigue tous. Pourtant, entre la peur, le courage et la nostalgie se fait aussi entendre une célébration de la vie et de l’amitié !

 

« Si le thème de la mort a connu maintes déclinaisons sur les planches et même à quelques reprises dans le répertoire jeunesse […], rarement le ton a été aussi enjoué qu’ici. […] Une œuvre théâtrale comme Les trois petits vieux qui ne voulaient pas mourir nous donne, certes, l’occasion de rire haut et fort de la venue de la Grande Faucheuse, mais son traitement scénique explore un sujet grave avec une grande franchise et une infinie tendresse. »
– Olivier Dumas, Monthéâtre.qc.ca, mai 2018
 
« D’une qualité d’interprétation et de conception époustouflante, ce spectacle est un pur moment de béatitude et d’amour, partagé entre tous les spectateurs et les trois personnages principaux. […] La poésie qui émerge de cette pièce est indescriptible, et chaque spectateur en garde la profondeur en lui une fois la pièce terminée. »
– Élizabeth Bigras-Ouimet, Atuvu.ca, janvier 2018
Équipe

Équipe du spectacle

Texte : Suzanne van Lohuizen © L’Arche Éditeur
Traduction du néerlandais : Marijke Bisschop
Mise en scène : Johanne Benoit
Interprétation : Vania Beaubien, Alexandre L’Heureux et Isabel Rancier
Scénographie : Pierrick Fréchette
Musique originale : Raphaël Reed
Éclairages : Jeanne Fortin-L.
Masques : Vania Beaubien, Pierrick Fréchette et Marie Muyard
Résumé de la compagnie

THÉÂTRE DU FRÈT (MONTRÉAL, 2009)

Le Théâtre du Frèt aime explorer les formes scéniques et les collaborations avec des artistes aux bagages divers. Cette pièce, tirée du répertoire jeunesse, a été chaleureusement accueillie, et l’équipe du Frèt a reçu le prix RADARTS (ROSEQ 2018).


En savoir plus

SOUS LES PROJECTEURS

• Thème universel abordé avec délicatesse et humour
• Célébration de la vie et de l’amitié
• Utilisation du demi-masque, un accessoire théâtral rare