Le problème avec le rose

6 À 12 ANS 5 AU 16 FÉVR. 2020

Le problème avec le rose

5 AU 16 FÉVR. 2020
6 À 12 ANS
Primaire
45 min.
350 Places
Coussins philo

Coussins
philo

Rencontre avec les artistes

Rencontre
avec les artistes


CRÉDITS PRINCIPAUX

Coproduction Le Petit Théâtre de Sherbrooke et La [parenthèse] – Christophe Garcia (France)
Texte et mise en scène : Érika Tremblay-Roy
Chorégraphie et mise en scène : Christophe Garcia

LA COULEUR DU GENRE

Tous les jours, Alix, Sasha, Lou et Noa se rencontrent dans un carré de jeu tout rose pour créer et partager de vibrantes histoires. Jusqu’au moment où une rumeur lointaine leur parvient : le rose, c’est pour les filles. Catastrophe ! Que faire ? Faut-il quitter cet espace bien à eux ? Sont-ils vraiment des garçons ? Les quatre amis se retrouvent alors projetés dans un tourbillon d’émotions. À la recherche de nouveaux repères, ils s’aventurent en terrain mouvant, là où les certitudes se dérobent sous leurs pieds, pour réinventer leur liberté.

 
SECOUSSES IDENTITAIRES

Après Lettre pour Éléna, l’autrice Érika Tremblay-Roy et le chorégraphe Christophe Garcia poursuivent leur collaboration avec ce spectacle qui mêle, dans un parfait équilibre, le théâtre et la danse. La justesse des dialogues, portés par les mouvements rythmés des interprètes, permet de mieux révéler les tensions identitaires qui habitent les personnages. Dans un décor framboise éclatant, les conflits éclosent au milieu des fleurs et les individualités font volte-face.

 
QUAND LES STÉRÉOTYPES S’EMMÊLENT

Dessiner une licorne. Se battre. Sauter dans les flaques. Qu’est-ce qui est réservé aux gars ? Aux filles ? Quelle importance accorde-t-on au regard des autres ? Le problème avec le rose aborde les enjeux actuels du genre et de la diversité avec doigté et une belle touche d’humour. Lorsque l’amitié se voit confrontée aux peurs et aux préjugés, être soi-même peut devenir une grande, une fantastique odyssée…
 
« C’est la grande force de cette écriture à quatre mains : savoir dire en mouvements ce que les mots ne racontent pas et exprimer de vive voix ce que la chorégraphie esquisse tout juste. »
– Karine Tremblay, La Tribune, novembre 2018
 
« Cette œuvre au questionnement audacieux est on ne peut plus actuelle et forcément pertinente. »
Monthéâtre.qc.ca, novembre 2018
Équipe

Équipe du spectacle

Texte et mise en scène : Érika Tremblay-Roy
Chorégraphie et mise en scène : Christophe Garcia
Assistance à la mise en scène et à la chorégraphie : Julie Compans
Interprétation : Maria Cargnelli, Maxime Lepage, Marc-André Poliquin et Alexandre Tondolo
Scénographie : Julia Morlot
Costumes : Pascale Guené
Musique : Jakub Trzepizur
Éclairages: Andréanne Deschênes
Direction de production : Xavier Gobin
Direction technique : Bruno Brevet et Simon Vincent
Régie : Marie Bucher, Andréanne Deschênes et Simon Rutten
Réalisation du décor : Christophe Bras, Guylaine Carrier, Cécile Choumiloff, Jean Francoeur, Laetitia Lusson, Julia Morlot, François Vilain, Marin Villevieille et Simon Vincent
Musique : Richard Bourreau (violon), Lise Pathé (alto), Jean-Baptiste Noujaim (violoncelle), François Marsat (contrebasse), Cédric Piromalli (piano), Gabriel Bouillon et Antoine Polin (prise de son)
Résumé de la compagnie

Coproduction Le Petit Théâtre de Sherbrooke et La [parenthèse] – Christophe Garcia

LE PETIT THÉÂTRE DE SHERBROOKE (SHERBROOKE, 1973)
Depuis 45 ans, Le Petit Théâtre de Sherbrooke crée et diffuse des œuvres qui convoquent la sensibilité et l’intelligence de chaque jeune spectateur et lui permettent d’aller à la rencontre de formes nouvelles.

LA [PARENTHÈSE] – CHRISTOPHE GARCIA (FRANCE, 2000)
Les créations de cette compagnie française proposent une danse affûtée et musicale, empreinte du dynamisme des artistes qui la portent. Une danse qui joue, qui raconte et qui questionne.


En savoir plus

SOUS LES PROJECTEURS

• Équilibre entre la force d’un texte dramatique et le pouvoir évocateur de la danse
• Ouverture à la discussion sur l’importance accordée au regard des autres
• Proposition scénique actuelle et esthétique forte